Un domaine de prestige sur les bords du Loiret

« Un établissement prestigieux au cœur de la Route des Châteaux de la Loire »

La Domaine de la Fontaine est un établissement chargé d’histoire situé sur les bords du Loiret. Le domaine accueille vos manifestations personnelles (mariages, réceptions) et professionnelles (séminaire, convention) dans un cadre chargé d’histoire. Ce domaine de prestige rassemble un château du 17e siècle, une Orangerie de charme et un parc classé aux Monuments Historiques depuis 1935.

Chronologie du Domaine de la Fontaine

  1. VIeme siècle histoire1

    Dès le 6e siècle, le terrain du Domaine de la Fontaine ainsi que des deux moulins voisins (les Béchets et Saint-Julien) sont occupés par les religieuses du prieuré de La Madeleine installées entre les bords de Loire et du Loiret.

  2. Xeme siècle histoire2

    Un oratoire dédié à saint Julien le pauvre, saint patron des bateliers d’eau douce, est édifié. L’oratoire accueille de nombreux pèlerins attirés par la fontaine Saint-Julien, une source réputée guérir la gale, qui donnera par la suite son nom au domaine.

  3. XVIème histoire3

    Appauvries par les guerres de religion, les religieuses cèdent la propriété qui connaît ensuite plusieurs propriétaires, notamment Claude Le Semelier, échevin d'Orléans. Il y bâtit une vaste maison de campagne.

  4. XVIIème histoire4

    L’écuyer Léonor de Raganne rachète et agrandit la propriété. Il y construit la partie centrale du Château de la Fontaine, l’Orangerie et aménage un parc à la française. Il est considéré comme le premier architecte du Domaine tel qu’on le connaît aujourd’hui.

  5. XVIIIème histoire5

    La Marquise de Maupat vend la propriété de la Fontaine à Mme Pinchinat, surnommée La Belle Madame Pinchinat, qui fait édifier les pavillons latéraux du Château. Un portait de Mme Pinchinat par Jean-Baptiste Perronneau est conservé au Musée des Beaux-arts d’Orléans.

  6. XIXème histoire6

    Léon Hector Patas d'Illiers, petits-fils de Mme Pinchinat reçoit le domaine en héritage et se passionne pour son aménagement. Surnommé l’amateur de jardins, il redessine à merveille le parc du domaine, mêlant harmonieusement les styles français et anglais. Il aménage également le jardin potager et la grotte.

  7. Aujourd'hui histoire7

    Les générations suivantes ont poursuivi le travail entrepris par de Léon Hector en respectant le style délicat et précieux qu’il a insufflé, menant les travaux de restauration nécessaires à la suite de plusieurs inondations provoquées par les crues du Loiret.

    Le public peut aujourd’hui visiter ce domaine d’exception à l’occasion des Journées du patrimoine ou des évènements organisés par l’association des Amis du Château de la Fontaine.

    Les salons du Domaine, l’Orangerie et le Parc de la Fontaine peuvent être privatisé par les particuliers et les professionnels qui souhaitent organiser des évènements exclusifs dans un cadre chargé d’histoire.

domaine-prestige

Un Parc classé

Le magnifique Parc du domaine de la Fontaine constitue un exemple unique d’association des styles français et anglais.

Aménagé au 17e siècle à partir de plans d’André Le Nôtre, le jardinier du roi Louis XIV, le jardin à la française est composé de deux ronds-points en étoile en vis-à-vis, ouvrant sur huit allées à travers la futaie des chênes.

Au 18e siècle, une partie du parc est transformée en jardin à l’anglaise selon le goût du siècle. Rompant avec la géométrie du jardin à la française, on y trouve des pelouses en pentes douces, des massifs imitant la nature ainsi que des vues pittoresques sur les moulins avoisinant et sur la cathédrale d’Orléans.

Parmi les essences du parc, on trouve notamment des cèdres, ginkgos, tulipiers, bambous, magnolias et cyprès chauves. Le parc est également composé d’un potager à la française, d’îles et de ponts et d’une romantique grotte artificielle, aménagé au 17e siècle lorsque le petit bras du Loiret fut redessiné.

Le Château et le parc de la la Fontaine sont classés au monuments historiques depuis 1935. L’ensemble du domaine est inclus dans le plan de protection de la rivière du Loiret (ZPPAUP).